Il était une fois : PAUL NEWMAN
"Old Blue Eyes"

Temps de lecture (min) :

10

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

PAUL NEWMAN, "OLD BLUE EYES"

Assis dans son lit de l’hôpital presbytérien de Weill Cornell au centre de New York City, Paul Newman contemple la rive gauche de l’East River. Ses yeux bleus cristallins analysent les moindres faits et gestes des arbres violets et des passants marrons que ses yeux daltoniens lui permettent de voir. Il n’en a plus pour longtemps. Sa décision est prise. L’acteur-pilote n’a qu’un seul souhait : arrêter la chimio et passer ses derniers jours en compagnie de ses proches en Floride. Il mourra d’un cancer des poumons en 2008.

Ayant grandit avec ses films, je me devais de faire un article sur cette légende du cinéma mondial et de l’automobile.

Bienvenue dans un nouvel article des Alliés, vous êtes à nouveau en bonne compagnie !

portrait en noir et blanc de Paul Newman en habit de pilote

LES DATES CLÉS

Du 23 au 26 octobre 1944

portrait d'identité de Paul Newman

Seconde Guerre Mondiale, la bataille du golfe de Leyte a lieu. Paul, alors âgé de 19 ans, est blessé alors que toute sa troupe meurt dans la bataille. La blessure lui permet de se faire soigner sur un bateau dont l’ambiance était assez sympa !

« Alors que j’étais certain de me battre et de risquer ma vie chaque jour, je me suis retrouvé sur un bateau à boire de la bière et à lire des centaines de bouquins !»

Cette expérience l’empêchera de mener à bien son rêve de devenir footballeur professionnel ! A son retour sur la terre ferme, il change du tout au tout pour devenir acteur.

Qui sait ! Sans cette fameuse bataille, nous aurions peut-être connu un Paul Newman Footballeur !?

Le début des années 50

Il s’inscrit à l’école d’art dramatique de Yale puis à l’Actor Studio. Il passe ses journées aux côtés de rookies comme Marlon Brando, Natalie Wood ou encore un certain James Dean. Son assiduité aux cours lui permet de monter une première fois sur les planches de Broadway dans la pièce « Picnic » en 1953. Il renouvèle l’expérience deux années plus tard avec « The Desperate Hours ». 

Ce sont ces deux pièces qui lanceront sa carrière.

1958

Une consécration, un remariage et un prix au festival de Cannes. C’est clairement l’année de sa vie.

Pour commencer, il obtient le rôle-titre dans le film « La Chatte sur un toit brûlant » de Richard Brooks. Ses yeux bleus ont séduit le cœur des américains et de la presse en plaçant ce film parmi les plus grands succès de cette année aux États-Unis.

D’un point de vue personnel, il divorce de Jacqueline White et épouse en secondes noces l’actrice Joanne Woodward. Une véritable alchimie est née ! À eux deux, ils battront un record de longévité : 50 ans de mariages pour un couple marié à Las Vegas. Respect !

Cette année marque aussi un succès outre-Atlantique. Avec le film « Les Feux de l’Eté », tourné avec sa nouvelle épouse, il obtient le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes. Il livre une performance d’une rare intensité dans un film qui siège fièrement dans ma bibliothèque.

Une année magistrale pour un acteur hors-du-commun.

Paul Newman dans le film la chute sur le toit brulant
Paul Newman dans une voiture de course

1967

Dans l’objectif de préparer le rôle de Frank Capua dans « Winning », l’acteur quarantenaire débute les cours de pilotages à l’école Bob Bondurant Racing. Un tournage unique où il côtoie des pilotes emblématiques comme Mario Andretti, Dan Gurney et AJ Foyt.

L’année suivante, lors de l’Indy 500, le pilote Bobby Unser le laissera piloter sa voiture le temps d’une course. Une passion est née ! A partir de ce moment-là, ce cher Paul refusera d’être doublé durant les scènes de pilotages.

1969

Comment ne pas citer le duo mythique Redford-Newman dans le légendaire « Butch Cassidy et le Kid » ?! Un des duos les plus complices et sexy de l’histoire du Nouvel Hollywood.

Une performance à couper le souffle aux antipodes des rôles que l’acteur avait pu incarner jusque-là. Butch Cassidy est un poltron incompétent qui se cache derrière une rhétorique impeccable. Un personnage touchant qui étoffe la palette de rôles de l’acteur.

Il ne s’agit plus seulement d’être un acteur star, synonyme de l’ancien Hollywood, Paul Newman se réinvente et ses efforts payent. Le succès de ce film le fait entrer au Panthéon des plus grandes star hollywoodiennes.

Paul Newman et robert Redford

20 Novembre 1978

Paul avec une veste en cuir Scott
Paul Newman et son fils

La mort d’un enfant est une date importante dans la vie d’un parent.

Ce 20 novembre, Paul Newman perd son fils Scott alors âgé de 28 ans. Une overdose d’alcool et de tranquillisants sont venus à bout du fils de sa première femme. Scott marchait sur les pas de son père. Ce jour-ci dans sa chambre d’hôtel à Los Angeles, il prenait des tranquillisants suite à un accident de moto survenu la même année.

Une dure épreuve qui poussera Paul Newman à créer le « Scott Newman Center » qui s’est engagé à mettre fin à l’abus de drogues et d’alcool par l’éducation.

L'ASPECT MULTIFACETTES

Comme nous venons de le voir, « Old Blue Eyes » a eu une carrière bien remplie sur les planches et le grand écran. Mais qu’en est-il du reste ?

Vous allez le constater, Paul Newman possède plusieurs casquettes à la hauteur de sa légende.

Réalisateur éprouvé...

La réalisation c’est éprouvant mais passionnant ! Il faut imposer sa vision à une équipe, être capable de planifier le tournage et gérer les petites querelles d’égos lors du tournage. D’autant que passer derrière la caméra est un exercice risqué pour un acteur connu. (ça l’est encore plus lorsque l’on s’appelle Paul Newman !) La pression doit être immense lorsque l’on a été formé avec les plus grands. En véritable partisan de l’Actor Studio (c’est la manière qu’on les comédiens de préparer les rôles en s’approchant au plus près de la réalité), « Old Blue Eyes » a dû faire ses preuves ! 

A la fin, le constat est sans appel : Paul Newman sait réaliser des films ! 

5 films dont un Golden Globe pour son premier long métrage, un prix d’interprétation féminine pour sa femme Joanne Woodward à Cannes dans « De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites », et une dizaine de nominations aux plus prestigieuses cérémonies.

"Un homme ne peut être jugé que par ses actions, et non par ses bonnes intentions ou ses croyances."

Paul NEWMAN

Newman et Tom cruise
Paul newman à bord d'une Datsun

… Pilote passionné….

Nous avons brièvement évoqué le sujet, mais depuis le film « Winning » Paul Newman devint fanatique de vitesse et de sport auto ! En quatre ans il devient un pilote aguerrit. Sa première compétition se fait à bord d’une Lotus Elan. La victoire en poche, Newman intègre l’écurie Sharp Racing Team et confirme son statut de pilote professionnel à bord d’une Datsun ! Avec un premier prix national remporté sur une Triumph TR6 en 1976, il enchaîne les bonnes performances et les titres !

Sa légende s’établie lorsqu’il se rend sur le Vieux Continent, aux 24h du Mans en 79’. A bord d’une Porsche 935, il y décroche une seconde place ! Rien que ça !

Et comme si cela ne suffisait pas, il devient copropriétaire d’une écurie aux côtés de Carl Hass. Il s’y investit et l’équipe acquiert rapidement une renommée importante. Le palmarès ? 103 courses victorieuses, 8 championnats Indycar Cart et des pilotes célèbres comme le frenchy Sébastien Bourdais.

Je pourrais aussi aborder son étroite association avec Nissan, de ses nombreux autres succès lors des années 2000 et de son exploit en 95’ aux 24h de Daytona à… 70 ans ! Seulement voilà, il y a un autre aspect de la légende que nous souhaitons évoquer.

Voici un article passionnant sur l’histoire de sa Rolex Daytona, en lien avec sa carrière de pilote !

voiture de course dans le championat d'indycar
Paul posant pour une marque de sauces

… et entrepreneur au grand coeur !

Avez-vous entendu parler des « Newman’s own » ?

Une marque de sauces cuisinées par Paul Newman himself devenue par la suite une fondation finançant des causes philanthropiques ! En effet, il est bien des enjeux auxquels le héros d’Exodus et de Butch Cassidy est sensible. L’aide aux vétérans et leurs familles, la malnutrition et la pauvreté en font partie.

En presque 40 ans la collection des sauces s’est enrichit, le bio imprègne de plus en plus la production, et de nouveau partenariats ont lieu. Selon les derniers chiffres, 550 millions de dollars versés à 22 000 projets, bourses études et camps d’été pour enfants malades notamment. 

Peu d’acteurs hollywoodiens peuvent se targuer d’avoir une telle réussite ! 

« Je suis le seul oscarisé avec sa tête sur une bouteille de vinaigrette »

Paul NEWMAN

logo vinaigrette paul newman

Pour la petite histoire…

En 1980, à l’occasion des fêtes de fin d’année, Paul et son voisin l’écrivain A.E. Hotchner ont une idée de cadeaux insolites. Les deux compères décident d’offrir à leurs invités des vinaigrettes confectionnées par Mr Newman. Le résultat ? Les clients ont tellement apprécié qu’ils en ont redemandés. Le bouche-à-oreille s’est fait et la liste des clients s’est allongée.

Suite à ce constat, les deux amis montent un vrai business et démarchent les commerçants alentours. Une fois le business monté, Newman et Hotchner concluent d’un commun accord ne pas toucher un cent de l’opération pour reverser les recettes à des causes caritatives.

POURQUOI ON L'AIME ?

« Je fais des films, je joue, je suis époux et père pour une seule et unique raison : me sentir vivre »

Paul avec son fils

Sa réussite dans chacun des domaines que nous avons abordés fut impressionnante.

De sa performance en tant que Butch Cassidy en passant par le Golden Globe remporté pour son premier long-métrage sans oublier ses quelques virées dans le milieu automobile et l’entreprenariat. Paul Newman fut un homme qui sut se réinventer, s’aventurer sur des terrains glissants et faire ses preuves avec style et panache.

Véritable pont entre les générations, il servit de mentor pour Tom Cruise. Il aida les plus démunis avec sa fondation et s’engagea pour les droits des homosexuels dans les années 60-70. En somme, c’est une belle gueule couplée d’une fidélité sans borne pour sa dame. 50 ans de mariages l’année de sa mort, c’est peu commun ! Une vie commune ponctuée par de nombreuses épreuves personnelles dont la mort de son fils Scott.  

Le saviez-vous ?

Des autographes signés sous un pseudonyme : Marlon Brando. 

Avant de devenir une des plus grandes coqueluches du cinéma mondial, le « King of Cool » était souvent confondu avec « Le Parrain « . Des fans de Marlon Brando s’arrêtaient dans la rue pour demander un autographe ! (Et ouais ! A l’époque, les selfies n’étaient pas nés !)

Notre cher Paul n’avait pas la force de résister tant les situations pouvaient être cocasses. Au total, ce serait près de 500 autographes signés avec inscrit…

« Meilleurs vœux, Marlon Brando.»

Si j’avais pu passer une journée avec lui, j’aurais…

Portrait de Paul newman en noir et blanc

… parlé cinéma et sport automobile autour d’un verre de vin dans sa maison de Westport !

J’espère que cet article vous a plu ! Je vous donne rendez-vous dans un prochain article ! 

D’ici là, n’oubliez pas qu’avec LES ALLIES, vous êtes en bonne compagnie 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à lui mettre 5 étoiles !

Défiler vers le haut

Hop là !

Le contenu vous plait, restez en bonne compagnie !
Abonnez-vous à la petite Newsletter qui va bien