Dossier : Le retour de l’argentique… VRAIMENT ?! Vol 2
Les preuves du retour...

Temps de lecture (min) :

8

DOSSIER : Le retour de l'argentique... VRAIMENT ?!

BIENVENUE DANS LE SECOND VOLET DE NOTRE DOSSIER SUR L'ARGENTIQUE !

Bon… le premier article a posé les bases et le contexte actuel. Entre influence du mouvement slow life et citations de Cartier-Bresson, vous avez été servi !

Mais ce second volet va beaucoup plus loin dans l’analyse. Ici, je me suis intéressé aux différentes preuves qui attestent, ou non, du retour de la photographie argentique. De l’influence du vintage aux nouveaux laboratoires argentiques sans oublier la mode de la photographie instantanée. Nous avons déniché pour vous, des exemples symptomatiques du sujet.

Alors installez-vous confortablement dans votre canap’, prenez une petite mousse et bonne lecture !

Bienvenue dans un nouvel article des Alliés ! Vous êtes à nouveau en bonne compagnie…

Un boitier Hasselblad et quelques pellicules à bord d’Apollo 11 pour marquer l’histoire. Nous avons tendance à l’oublier, mais l’argentique a capturé de grands moments de l’humanité…

L'ARGENTIQUE ET LE VINTAGE

Tel un tsunami, le vintage est un phénomène naturel bien connu du grand public.

L’impact de cette tendance sur l’industrie de la mode est assez évocateur. Ce phénomène entraîne une baisse des prix et un intérêt environnemental certain qui favorise l’économie circulaire. Et c’est sans compter le fait que les jeunes générations s’y intéressent de plus en plus. C’est simple ! Le vintage bouleverse le monde.

Il emporte dans sa houle de nombreuses tendances et autres courants sous-marins dont la photographie argentique fait partie. Sauf qu’à la différence de ses concurrents, il a un rôle prépondérant au sein de la tendance. L’argentique donne forme au vintage grâce à ses caractéristiques propres !

La tâche est ardue de dissocier ces deux phénomènes tant ils sont complémentaires ! Et le résultat est visible sur Instagram.

LE VINTAGE SUR INSTAGRAM

Une appli idéale !

Dire que l’argentique a la chauffe sur Instagram est un doux euphémisme.

Dans les faits, le grain et l’esthétique vintage règnent en maîtres incontestés sur le réseau social ! Pourquoi ? La simplicité d’utilisation de l’application permet de rajouter en 2 clics un petit filtre avec des fuites de couleurs, des couleurs désaturées et du grain.

Le tout à partir d’une photo shootée avec son téléphone (donc en mode numérique) pour un rendu directement visible depuis son écran.

L'argentique et le phénomène des "Finstas" !

Les « Finstas » (pour « fake-instagram ») est une tendance assez ancienne sur le réseau ! C’est le fait de se créer un second compte ouvert à un cercle d’amis restreints. 

Mais que se passe-t-il lorsque des personnalités publiques profitent de cette mode pour partager des photographies shootées à la pellicule ? 

 

Ces comptes suivi par de grandes marques et des millions de followers, se voient rattrapés par leur succès !

Récemment, on a vu des mannequins comme Gigi Hadid (avec 65 millions d’abonnés) et des vidéastes comme Tana Mongeau  (5.7 millions sur son compte Insta) se lancer dans l’aventure. Loin de se contenter de simples filtres vintages, elles se procurent des appareils photos jetables, développent, numérisent et uploadent leurs tofs argentiques sur le réseau social.

Et ça semble marcher ! Rien que pour Gigi Hadid, la mannequin suédoise a ouvert un autre compte qui regroupe 467 000 abonnés pour 35 000 likes en moyenne. Un succès relatif vu le nombre colossal de followers sur son compte principal.

Néanmoins, cette tendance a de nombreux effets comme la sensibilisation de leurs publics respectifs à l’argentique pur sucre. Au-delà de ça, ce sont leurs réseaux professionnels qui peuvent être intéressés par la pellicule. Parmi leurs relations, on peut noter des marques comme Versace, Chanel etc… On a clairement vu pire !

L’utilisation de la photographie argentique est totalement COHÉRENTE vis-à-vis de la démarche de base du médium. Loin de la haute résolution et de l’image « parfaite » des comptes officiels, ces comptes secondaires présentent des photos avec du vrai grain, de vraies fuites de couleurs et une certaine authenticité.

Bref, Instagram représente un terreau fertile dans lequel l’argentique et le vintage s’épanouissent. 

Parlons chiffres !

Pour ce dossier, on s’est amusés à cumuler les dix premiers hashtags commençants par « vintage ». Ils regroupent à eux-seul un total de 200 millions de mentions.

Et nous sommes allés plus loin ! Si nous additionnons l’ensemble des hashtags « vintages » (soit 56 au total), nous ne rajoutons QUE 40 millions de plus. Quoiqu’on en pense, c’est conséquent ! Et on ne s’est concentré uniquement sur la mention « vintage ». Tapez #35mm sur Insta, et vous serez davantage surpris !

LA VOGUE DES APPLICATIONS DE RETOUCHE ARGENTIQUE

LE CONCEPT ?

Si vous trainez sur Insta, vous avez dû en croiser sans même vous en rendre compte ! 

Gudak, Huji Cam, Dispo (et bien d’autres) permettent de shooter en ajoutant une patine et du grain aux photographies.

Bien loin des simples filtres disponibles sur Instagram, ces applis proposent des réglages plus poussés : choix du type de pellicule, de l’épaisseur du grain, de la catégorie de fuite de lumière que vous souhaitez etc… 

Il est étonnant de constater le positionnement de certaines de ces applis sur le marchéDispo se place en opposition à Instagram lorsque d’autres constituent des micros tendances au sein de ce dernier (Huji Cam entre autres).

Alors… argentique ou photo prise avec Gudak ?

LES AVANTAGES ?

Bon… on va être honnête !

Ces applications permettent du « fake argentique » sans avoir à se procurer tout le matériel nécessaire. Tout est disponible rapidement, en 1 clic et à bas prix. Elles sont une excellente alternative pour imiter l’argentique sans avoir à investir énormément. Qu’on se le dise, une appli ne remplacera jamais un bon vieux boîtier et sa bonne vieille pelloche!

PLUS QU'UN ÉPIPHÉNOMÈNE !

L’augmentation du nombre d’applications (Photoscan par Google, Gudak, Calla, KD PRO, 36, Filmborn…) est intéressante à analyser.

Elles semblent vouloir séduire une niche toujours plus grandissante de personnes passionnées de vintage et de slowlife. Pour que Google s’y mettre, cela doit signifier une manne financière importante ! L’esprit de l’argentique 2.0 donnera-t-il lieu à des débouchés monétaires plus conséquents que ne pouvait l’être l’argentique traditionnel ? 

On vous laisse méditer là-dessus !

LES NOUVEAUX LABORATOIRES ARGENTIQUES !

UN PHÉNOMÈNE QUI PREND DE L’AMPLEUR…

Les labos argentiques reviennent, vous ne rêvez pas !

En libre-service, ces derniers permettent à chacun d’aller développer ses pellicules dans des chambres noires. Nous y retrouvons tout le nécessaire pour développer ses photographies. Du bac de tirages pour papier rc et baryté, aux agrandisseurs sans oublier les cuves de développement et toute la chimie nécessaire.

Certains laboratoires n’hésitent pas à réinventer le genre en allant plus loin !

Ils servent de galerie d’exposition ou proposent des Workshops à ceux qui le souhaitent. L’idée, c’est de partager un moment, de former les curieux au développement photo et de discuter autour de la photographie. Idéal pour avoir des petits tips et des spots pour shooter. A titre personnel, ça me fait grave envie !

... MAIS QUI RESTE CANTONNÉ A LA CAPITALE !

Selon un récent recensement, on compterait 20 laboratoires argentiques dans Paris et 30 répartis à travers la France. L’estimation concerne uniquement les labos traditionnels (donc pas nécessairement en libre-service). Si l’on prend en compte ces derniers, leur nombre peut se compter sur les doigts d’une main.

Toute la rédaction espère sincèrement que ce type de labo va se démocratiser sur l’ensemble du territoire !

LE RENOUVEAU DE LA PHOTOGRAPHIE INSTANTANÉE

Pour rappel, la photographie instantanée est une pratique photographique où l’on voit la pellicule se développer immédiatement après avoir pris la photo. Inutile de vous dire que l’arrivée du numérique a largement impacté cette façon de shooter !

Mais contre toutes attentes, elle revient sur le devant de la scène depuis les dix dernières années.

Certaines marques ressortent des modèles anciens (Hello Polaroïd !) lorsque d’autres lancent de nouveaux boitiers dans une esthétique vintage un peu old-school.

Bref, c’est de l’argentique pur sucre… mais version 2.0 !

UN FAIT RÉVÉLATEUR

Le dernier évènement marquant concerne la sortie du Fujifilm Instax Mini 40 (encore un nom facile à prononcer !). Cet appareil compact possède un design rétro-chic avec une robe noir imitation cuir, de l’aluminium sur les bords, un mode selfie et une exposition automatique.

Mais l’intérêt de cette annonce se situe ailleurs !

Fuji profite de l’occasion pour lancer une nouvelle pellicule instantanée « Contact ». La communication de Fujifilm est révélatrice à bien des égards !

"La pellicule « Contact » reprend les codes de la photo argentique lorsque les bandes découpées de film étaient exposées par contact après traitement”.

La marque nippone joue indéniablement la carte de la nostalgie et du néo-rétro pour toucher de nouveaux publics ! Elle est loin d’être la seule dans ce cas-là…

LA CAVALERIE ARRIVE !

Dans le même genre, mais avec quelques différences, Lomography lance le LomoGraflok Instant Back (encore un nom de produit facile à prononcer !). C’est un dos instantané qui rend compatible les appareils à chambre 4X5 avec les pellicules Fujifilm Instax Wide.

Le constructeur souhaite relancer l’intérêt du public pour les appareils à chambres largement délaissés. 

Alors, bonne idée ou coup d’épée dans l’eau ? C’est à vous de décider !

Un phénomène particulier...

Entre intérêts financiers et effet de mode, c’est une preuve supplémentaire du retour d’une pratique photographique placée sous perfusion depuis l’arrivée du numérique ! Autant être honnête, les prix sont quasi imbattables. Pour 100€ en moyenne, nous pouvons facilement trouver un boitier, shooter et accrocher sa tof sur le frigo.

Simple, rapide et efficace et pas cher, un combo gagnant pour les néophytes !

Pour le plaisir des yeux, voici une photographie prise avec un Lomography LomoGraFlok Instant Back !

EN BREF

On aurait également pu vous parler de la multiplication des imprimantes photos portatives qui se répandent à vitesse grand V ! Elles permettent, grâce à une application, d’imprimer sur des pellicules argentiques les photos que vous avez prises sur votre téléphone.

Si vous voulez un rapide aperçu du marché, des marques comme Canon, Kodak, HP ou encore Fujifilm en vendent déjà. Encore peu répandues chez le grand public, cette catégorie de produit est clairement un phénomène à surveiller de près !

Vous l’aurez compris, l’argentique est de retour à travers des formes aussi variées que possible. De l’effet vintage très prisé par Instagram et les autres applications à l’apparition de nouveau laboratoires argentiques, il y a de quoi y passer des heures !

Personnellement, ce qui m’intrigue le plus reste le retour de la photographie instantanée. Il y aurait tellement à dire sur le retour en force de Kodak !

Mais pour cela, rendez-vous dans le troisième volet de notre dossier sur l’argentique.

Rendez-vous dans une semaine pour explorer la folle histoire de Kodak !

J’espère que cet article vous a plu ! Pourquoi ne pas vous intéresser à la contre-culture américaine des années 50 ! Je vous donne rendez-vous dans un prochain article !

D’ici là, n’oubliez pas qu’avec LES ALLIÉS, vous êtes en bonne compagnie !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à lui mettre 5 étoiles !

Défiler vers le haut

Hop là !

Le contenu vous plait, restez en bonne compagnie !
Abonnez-vous à la petite Newsletter qui va bien