Dossier : Le retour de l’argentique… VRAIMENT ?! Vol 1
Quel est le contexte actuel ?

Temps de lecture (min) :

10

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

DOSSIER : Le retour de l'argentique... VRAIMENT ?! Vol 1

La note de la rédac' !

Un article tous les vendredis de mai !

C’est ce qu’il vous attend durant ce mois-ci. A l’aube de la nouvelle décennie qui s’annonce, nous voulions aborder la photographie argentique. Et là, on vous présente le résultat de nos recherches et les nombreuses découvertes qui en découlent.

Pour faire simple… d’un article de 10 minutes à lire, nous sommes rapidement passés à un dossier contenant 4 articles (entre 8 et 12 minutes chacun). Un sacré menu vous attends avec en entrée, une petite introduction sur le contexte actuel avant d’embrayer sur les preuves du retour de l’argentique pour le second plat ! 

Malheureusement, nous ne pourrons pas parler de tout le monde ! Certaines marques nous font rêver comme Leica, Canon et Nikon mais par soucis de clarté on a concentré nos efforts sur deux d’entre elles. Notre idée à travers le troisième article était de se focus sur deux marques iconiques qui cristallisent l’ensemble de notre sujet. 

En guise de dessert, notre point de vue définitif sur le retour de l’argentique sera largement évoqué dans le dernier article. De quoi avoir son petit lot de lecture le soir pour vous remercier de votre fidélité !

Mais en tout cas… une question demeure : assiste-t-on oui ou non au retour de la photographie argentique ?

BIENVENUE DANS LE PREMIER VOLET DE NOTRE DOSSIER SUR LA PHOTOGRAPHIE ARGENTIQUE !

Le premier embryon de photographie argentique date de 1826 avec Nicéphore Niepce (photo ci-dessous). A l’époque, fixer une image sur un support solide prenait une dizaine d’heures minimum ! La photographie argentique se développa jusqu’à être enterré par l’arrivée du numérique.

Nous pensions les choses révolues et pourtant… ces dernières années ont vu l’émergence de ce qu’on pourrait appeler l’ « argentique 2.0 ». Simple phénomène de niche ou véritable phénomène de fond ? Nous décryptons pour vous cette nouvelle tendance !

Bienvenue dans un nouvel article des ALLIÉS ! Vous êtes à nouveau en bonne compagnie…

Ci-dessus, la première photo authentifiée comme telle.

« Point de vue du Gras » fut prise à Saint-Loup-de-Varennes près de Chalon-sur-Saône par Nicéphore Niepce en 1826. La photographie nécessita quelques 10 heures de temps de pose. Nous étions alors bien loin de la situation actuelle…

POURQUOI ON EN PARLE ?

Une activité familiale !

Au sein de la rédaction, il faut dire qu’on est assez fan de photographie. Et la convivialité y joue pour beaucoup !

Qui n’a jamais regardé d’album photo en compagnie de la grand-mère, du beau-frère, des cousins et des petits neveux ?! C’est limite une étape obligée.

Nous aimons tenir les photos dans les mains, sentir le poids du papier épais, admirer le grain de la photo et vanner un proche sur sa coupe de cheveux de l’époque ! 

Au-delà de ça… c’est tout un rapport à notre passé et nos ancêtres qui se dévoile à chaque album. Ce caractère essentiel des relations humaines et de la vie fait que la photographie argentique a une place si importante dans nos cœurs !

"LA PHOTOGRAPHIE EST L'ÉLOGE DE CHAQUE MOMENT, EN TANT QU'IL NE RESSEMBLE A AUCUN AUTRE. PERSONNE NE PEUT FAIRE LA MÊME PHOTO."

Raymond DEPARDON

Les thèmes...

Si nous en parlons c’est aussi pour les notions présentes dans cette pratique artistique comme : la captation d’un instant, l’empreinte que nous laissons derrière nous, notre rapport à la matière et aux souvenirs.

Ces démarches artistiques questionnent en profondeur notre rapport à la vie et à nous-même.

Nous sommes passés en mode "Numérique" !

La photographie s’est largement répandue durant les deux derniers siècles, d’autant plus depuis l’arrivée des réseaux sociaux qui nous a TOUS fait passer en mode « numérique ».

Ce qui m’étonne à titre personnel, c’est que nous avons adaptés inconsciemment nos coutumes et notre manière de communiquer à cette nouvelle évolution technique ! Gain de temps, économie de moyens et moins d’impacts environnementaux sont autant d’avantages amenés par l’ère numérique. Aujourd’hui, les grandes marques d’appareils photos comme Canon, Nikon et consorts ne jurent plus que par le numérique.

Le constat.

Pourtant… lorsque nous essayons de nous procurer un boîtier argentique sur internet, les chiffres ne trompent pas. Tous les stocks sont épuisés. Comment se fait-il qu’il soit aussi difficile de trouver de la pellicule ou des boîtiers rénovés à moins de 100€ ?

Mieux ! Il suffit de surfer sur internet pour constater l’augmentation importante du nombre d’articles sur le sujet ces dernières années. Chaînes YouTube, articles PQR (Presse Quotidienne Régionale N.D.L.R), forums Facebook et comptes Instagram rassemblent de plus en plus de passionnés.

Et c’est justement pour tout cet engouement que nous vous en parlons.

Cette série de photographies réalisées par Andrea et Francesco Padovani en 2016 est un exemple symptomatique de la tendance actuelle. Shooté avec un film infrarouge Infrachrome 35mm de FPP (Film Photography Project), le rendu a tellement bouleversé les photographes qu’ils ont décidés de le publier sur les réseaux.

La question est de savoir si cette tendance va se pérenniser ou non !

L'ÉTAT DES LIEUX

LES CARACTÉRISTIQUES DE L’ARGENTIQUE

"L'école de la vie"

Nous étions obligés de commencer par les bases !

Considérée par certains photographes professionnels comme « l’école de la vie », la photographie argentique permet d’affiner son style et d’apprendre sur le tas ! Contrairement aux appareils numériques avec des fonctions automatiques, shooter à l’argentique est une épreuve qui demande patience et persévérance.

Photographier sur pellicule exacerbe notre rapport à l’image et à sa matérialité. En prenant en compte tous les éléments pour avoir un contrôle total sur le produit final, le photographe fige l’image et l’instant sur papier. Là où on ne fait que les enregistrer et les numériser sur téléphone.

Des thèmes comme l’intemporalité, l’empreinte et la captation d’un instant sont amplifiés par le grain et le processus de fabrication de la photographie argentique.

"SI TA PHOTOGRAPHIE N'EST PAS BONNE, C'EST QUE TU N'ÉTAIS PAS ASSEZ PRÈS"

Robert CAPA

Un écosystème à maîtriser...

A l’instar d’un artisan chevronné, il faut prendre en compte le temps de pause, la sensibilité de l’appareil, le type de boîtier, l’exposition, l’ouverture, le diaph’ et plein d’autres éléments. C’est tout un écosystème qu’il faut maîtriser !

De surcroît le charme de l’argentique est lié à un élément : la photo parfaite se joue sur des détails. Chaque film, chaque pellicule a ses propres caractéristiques de grain, de sensibilité, de plage dynamique et de courbes de couleurs caractéristiques.

"PHOTOGRAPHIER, C’EST UNE ATTITUDE, UNE FAÇON D’ÊTRE, UNE MANIÈRE DE VIVRE"

Henri CARTIER-BRESSON

Le saviez-vous ?

Contrairement à la photographie numérique que l’on peut aisément déformer, notre capacité à apporter des corrections globales ou localisées sur une photographie argentique est limitée. 

Pourquoi ? Le choix du film est extrêmement déterminant au moment de la prise de vue. Une pellicule noire et blanche, négatifs couleur, positifs couleur, film-test et autres, limite globalement notre liberté de transformation. C’est dû au fait de pouvoir tenir la pelloche entre nos mains MAIS AUSSI à sa sensibilité aux poussières et aux rayures. 

Choisir le « bon » film n’est pas une décision à prendre à la légère.

LE CONTEXTE PHOTOGRAPHIQUE ACTUEL

« NOUS AVONS LONGTEMPS CONSIDÉRÉ QU’UNE BELLE PHOTO, C’ÉTAIT UNE IMAGE EN TRÈS HAUTE DÉFINITION »

Un champ de bataille numérique dominé par un idéal de beauté…

Les images numériques ont-elles cultivé une certaine vision du beau ? Oui très clairement !

Au cours des dernières décennies, nous avons longtemps considéré qu’une belle photo, c’était une image en très haute définition avec un certain sens du cadre. C’est cette vision de la beauté qui fut répandue à l’arrivée de la photographie numérique.

Et aujourd’hui, nous baignons TOUS dans cette idéologie !

tumblr_b0a18fdc483f4ba20d523066d871f725_fe2b5446_640 carré
comment-avoir-de-belles-photos-sur-instagram

Que ce soit sur Instagram, Pinterest, Tumblr mais aussi des médias plus traditionnels (magazines spécialisés, journaux…) la photographie numérique est présente partout ! Nous en retrouvons dans des campagnes de publicités, des albums, chez les photographes professionnels ou occasionnels et sur les réseaux sociaux.

Des métiers en dépendent ! Le médium a largement su se renouveler en créant une nouvelle gamme de besoins pour supprimer certains intermédiaires.

… qui se voit confronté à un mouvement de fond : le "Slow Life."

“EN RÉTRÉCISSANT LA PANOPLIE DES ACTIONS, ON AUGMENTE LA PROFONDEUR DE CHAQUE EXPÉRIENCE.”

Sylvain TESSON

La photographie argentique défend l’idée de l’instantané, de l’artisanat et de l’authenticité. 

Pour en faire, il faut connaître l’écosystème (types de pellicules, boitiers, temps de pause, cadre, exposition…) tout en anticipant la suite du processus. Le développement et l’impression (quels produits utiliser etc..) entre autres ! 

De fait, la quête de la haute résolution passe au second plan et laisse place au charme du processus de création. Ici, la beauté s’exprime à travers le grain de l’image, l’imperfection d’une photo ou par un quelconque imprévu. 

De par son retour à un temps plus long pour prendre des photos, l’argentique colle parfaitement avec le mouvement « Slow Life ».

Pour simplifier, c’est une tendance qui promeut un mode de vie plus simple avec une consommation raisonnée. Une des raisons probables du retour de l’argentique sur le devant de la scène, c’est sa propension à inviter à savourer chaque instant pleinement. (N’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous souhaitez que l’on fasse un dossier sur le « Slow Life » !)

Bref !

Ça ne s’arrête pas là !

Dans la même vibe, d’autres tendances comme le néo-rétro, le vintage et la musique Chillhop pointent le bout de leurs nez. Le retour au temps long, à moins de stress et plus d’authenticité trace sa route petit à petit.

Et la photographie argentique s’emboîte parfaitement avec ces phénomènes !

Rendez-vous dans une semaine pour découvrir les preuves du retour de l'argentique !

Si vous aimez les interviews, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil à celle de Vince Perraud !

J’espère que cet article vous a plu ! Je vous donne rendez-vous dans un prochain article !

D’ici là, n’oubliez pas qu’avec LES ALLIES, vous êtes en bonne compagnie !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à lui mettre 5 étoiles !

Défiler vers le haut

Hop là !

Le contenu vous plait, restez en bonne compagnie !
Abonnez-vous à la petite Newsletter qui va bien