Actu : LA PREMIÈRE ÉDITION DU DAKAR CLASSIC
Dakar 2021

Temps de lecture (min) :

3

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

La première édition du Dakar Classic

La première édition du Dakar Classic se tient du 3 au 15 janvier 2021 en Arabie Saoudite. Sur la ligne de départ : 26 véhicules autant iconiques les uns que les autres ! L’idée est folle, de faire courir les bonnes vieilles bagnoles des 78-2000 ! Rien que d’imaginer un Buggy Sanhill au coude à coude avec une Porsche 911 SC 3.0l… ça vend du rêve.

On vous en parle tout de suite dans un nouvel article.

Bienvenue dans un nouvel article des Alliés, vous êtes à nouveau en bonne compagnie !

UN PARCOURS ADAPTÉ

La course est divisée en 12 étapes à raison de 200 à 300 km par jours à travers le désert saoudien. Un défi à la hauteur pour les vieilles bécanes ! Toute la subtilité d’une course de régularité est de s’approcher au plus près du temps de référence.

Photo d'une moto dans une dune en arabie Saoudite pour le Dakar 2021
Volkswagen Iltis Dakar Classic 2021 perdu dans le désert

Ça ne sert à rien d’arriver premier !

Il faut adapter sa vitesse, étudier le terrain et les obstacles pour anticiper les pertes potentielles, en un mot… être maître de la course. Le parcours est ponctué de passages sablonneux qui donnent du fil à retordre aux deux roues motrices. 

Bref, l’équipe de reco dirigée par Alain Lopes et Yves Loubet a fait du bon taf !

LA RENAISSANCE DES ANNÉES FOLLES DU DAKAR !

A l’époque de son lancement en 78, le Dakar concernait tout le monde !

C’était un fait de société et un évènement mondain ! Un Claude Brasseur s’intéressait aux perfs d’un Ari Vantanen ou d’un Jacques Laffite ! Les vieilles bécanes parcouraient les dunes et la course partait VRAIMENT de Paris et se concluait inévitablement à Dakar !

Ce sont ces années-ci que la catégorie essaie de ressusciter ! Voici quelques images d’archives…

Le passé côtoie le présent...

Les icônes du Dakar fréquentent les pilotes actuels lors des bivouacs organisés les soirs (du moins, lors des premières étapes). Un Buggy Sunhill fréquente le BRX T1 de Sébastien Loeb, des bivouacs au confort spartiate à base de feu de camps ambiance années 80, le tout dans des paysages somptueux… ça fait rêver !

De nouvelles possibilités !

Mais qui pour piloter ces bolides ?

Qu’on se le dise, la création de cette catégorie, c’est l’opportunité de participer à cette course mythique au volant d’une voiture unique. Les équipes et pilotes passionnés, aguerris et nostalgiques sont clairement de la partie. Des anciens pilotes profitent clairement de l’occasion pour retrouver les sensations et l’ambiance des Dakar africains.

Cliquez ici pour voir un témoignage poignant de pilotes. (Attention, le site est en espagnol)

LE SEUL PETIT BÉMOL...

Autant être honnête… l’Arabie Saoudite n’est pas nécessairement le pays qui respecte le plus les droits de l’homme et de la femme. Les paysages sont certes exceptionnels, mais ne nous leurrons pas sur les intentions de ce pays. Il est facile d’organiser un évènement reconnu pour faire bonne figure auprès du grand public.

Et c’est clairement dommage pour la première édition !

J’espère que cet article vous a plu ! Pour rester connecté à l’actualité, n’hésitez pas à voir la collab Porsche X ALM ! 

D’ici là, n’oubliez pas qu’avec LES ALLIES, vous êtes en bonne compagnie 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à lui mettre 5 étoiles !

Défiler vers le haut

Hop là !

Le contenu vous plait, restez en bonne compagnie !
Abonnez-vous à la petite Newsletter qui va bien